ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE DE CHEZ DANIEL ROBERT

BIENVENUE CHEZ DANIEL ROBERT !!!! TOUT EST POUR VOUS ET PAR VOUS ICI ... BONNE PROMENADE !!!
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LA LOI DE MURPHY ...OU LE COMPORTEMENT DES OBJETS INANIMES

Aller en bas 
AuteurMessage
Michèle
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 782
Ville : NICE
Profession : fonctionnaire
Loisirs : l art, la deco, la poesie, lecture, la peinture etc...
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: LA LOI DE MURPHY ...OU LE COMPORTEMENT DES OBJETS INANIMES   Mar 28 Juin - 22:39








Voici MURPHY côté théorique......après tu as ses dérivés totalement délirants (ne figurant pas ici)




La loi de MURPHY, ou le comportement des objets inanimés.






On connait en France - dans les milieux de l'électronique plus peut-être
qu'ailleurs - la loi de la tartine beurrée et celle de l'emmerdement maximum (ou
LEM).
Aux Etats-Unis, c'est la loi de Murphy qui régit le comportement des objets
inanimés.
L'homme qui a développé l'un des concepts les plus profonds du XXème siècle,
Edsel Murphy, est pratiquement inconnu de la plupart des ingénieurs et
techniciens. Il est en fait victime de sa propre loi (!!!).


La loi fondamentale de Murphy, qui a donné de très nombreux corollaires dans
les domaines les plus divers, s'énonce ainsi : "Si quelque chose peut aller
de travers, le phénomène se produira, en particulier au cours d'une
démonstration"


En voici quelques exemples :


En général
Dans l'Engeneering
Dans l'Informatique
Dans la Thermodynamique
En Mathématiques
Dans l'Etude des Prototypes et la Production
Dans les spécifications
Dans la Vétérinaire rurale
Dans la Vétérinaire canine
Dans le sport
Dans l'armée


------------------------------­------------------------------­----------------


En général


Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal.


Rien n'est aussi simple qu'il y parait.


Tout prend plus de temps que ce que vous aviez prévu.


Si plusieurs choses sont susceptibles de mal tourner, celle qui tournera mal
est celle qui causera le plus de dégats.
Corollaire: S'il y a un moment où il ne faut surtout pas que quelque chose
aille mal, c'est à ce moment que ca arrivera


Si quelque chose ne peut en aucun cas mal tourner, ça le fera quand même.


Si vous avez trouvé quatre façons possibles pour que les choses tournent
mal, et que vous les avez circonvenues, alors une cinquième façon, que vous
n'aviez pas prévue, apparaitra spontanément.


Laissées à elles-mêmes, les choses ont tendance à aller de mal en pis.


Si tout semble bien se passer, c'est que vous n'avez manifestement pas
remarqué quelque chose


Mère Nature est une chienne. L'Univers n'est pas indifférent à
l'intelligence, il lui est activement hostile.


Il est impossible de faire quoi que ce soit à l'épreuve des imbéciles, les
imbéciles sont toujours si ingénieux... !


A chaque fois que vous projetez de faire quelquechose, il y a toujours autre
chose à faire d'abord.


Chaque solution apporte de nouveaux problèmes.



Dans l'Engeneering


Tout dépôt de brevet s'accompagne d'une demande semblable déposée par un
illustre inconnu, la semaine précédente ...


Plus un changement de conception parait anodin, et plus son influence est
prépondérante.


Toutes les clauses de garantie deviennent caduques au moment du paiement de
la facture.


La nécessité d'introduire des modifications importantes dans un nouveau
produit augmente au fur et à mesure que la fabrication approche de la phase
finale.


Le caractère impératif des dates de livraison est inversement proportionnel
au resserrement des programmes.


Les dimensions et les caractéristiques sont toujours exprimées en termes les
moins usités. La vitesse, par exemple, est indiquée en huitièmes de mille
par quinzaine.


Une notice d'instructions indispensable à la mise en oeuvre d'un équipement
est en général mise au panier par le service de réception.


Les suggestions du groupe d'analyse de la valeur appliquée à un produit
augmentent les coûts et réduisent les possibilités.


Les dessins originaux sont souvent effacés par la machine à reproduire les
plans.


Dans l'Informatique


un micro-ordinateur est obsolète dès son déballage


une application pleinement satisfaisante doit toujours être upgradée


quand un logiciel est inutile, il faut une formation.


Tout programme, s'il fonctionne,est obsol∂te.


Tout autre programme coute plus cher et prend plus de temps.


Si un programe est utile, il sera remplacé.


Si un programme est inutile, il faudra le documenter.


Tout programme grandira de manière à occuper tout l'espace-mémoire
disponible.


Le prix d'un programme sera proportionnel à la lourdeur de ce qu'il donne en
sortie.


La compléxité d'un programme croîtra jusqu'à ce que le programmeur lui-même
n'y comprenne plus rien.


Tout programme non trivial contient au moins un bug.


Les erreurs indétectables sont en nombre infini, contrairement aux erreurs
d`étectables dont le nombre catalogué est très limité.


Si on ajoute un homme ˆ un projet en retard, cela ne fera qu'ajouter du
retard.


Dans la Thermodynamique


Les choses empirent quand on augmente la pression


En Mathématiques


Si plus d'une personne est impliquée dans un faux calcul, il est impossible
de retrouver l'erreur.


Si une erreur est susceptible de s'introduire dans un calcul, le phénomène
se produira. Et toujours dans le sens qui provoquera les résultats les plus
catastrophiques.


Toutes les constantes sont variables.


Dans toute opération, le chiffre qui parait le plus juste est la cause de
l'erreur.


Une virgule est toujours mal placée.


Dans un calcul complexe, un facteur du numérateur passe toujours au dénomi-
nateur.


Dans l'Etude des Prototypes et la Production


Tout fil coupé à longueur est trop court.


Les tolérances s'accumulent toujours dans le même sens, pour compliquer au
maximum les opérations d'assemblage.


Des équipements identiques, contrôlés dans des conditions identiques, ne
sont jamais identiques à l'utilisation.


La disponibilité d'un composant est inversement proportionnelle aux besoins.


S'il faut N composants pour réaliser un projet, il y en a N - 1 en stock.


Si l'on a besoin d'une résistance de valeur déterminée, cette valeur
n'existe pas. Et on ne peut l'obtenir par aucune combinaison série ou
parallèle.


Un outil qui s'échappe des mains tombe toujours dans l'endroit le plus
inaccessible, ou sur le composant le plus fragile (Loi connue également sous
le nom de "gravité sélective").


Tout dispositif pris au hasard dans un groupe à 99% de fiabilité, fait par-
tie du groupe des 1% !


Chaque fois qu'on branche une ligne triphasée, l'ordre des phases est
inversé.


10
Un moteur tourne toujours dans le mauvais sens.


11
La probabilité d'absence d'une dimension sur un plan ou un dessin est
inversement proportionnelle à son importance.


12
Les pièces interchangeables ne le sont pas.


13
La probabilité de défaillance d'un composant, d'un ensemble, d'un
sous-système ou d'un système est inversement proportionnelle à sa facilité
de réparation ou de remplacement.


14
Si un prototype fonctionne correctement, la situation s'inverse dès que la
production est lancée.


15
Les composants qui ne doivent et ne peuvent pas être mal assemblés le sont
toujours dans la réalité.


16
Lorsqu'on branche un appareil de mesure en continu, il est réglé sur une
plage trop sensible et la polarité est inversée.


17
Ce sont toujours les composants les plus délicats qui tombent.


18
Les enregistreurs graphiques déposent d'avantage d'encre sur les êtres
humains que sur le papier.


19
Un circuit protégé contre toute défaillance est le premier à tomber en panne
...


20
... et s'il tient le choc, il provoque la destruction des autres.


21
Un disjoncteur de protection instantannée de l'alimentation se déclenche
toujours trop tard.


22
Un transistor protégé par un fusible à fusion rapide protège le fusible en
grillant le premier.


23
Un oscillateur à autodéclenchement ne se déclenche pas.


24
Un oscillateur à quartz oscille sur une autre fréquence que celle prévue...
s'il oscille !


25
Un transistor PNP est en général un NPN.


26
Un condensateur à coefficient de température négatif utilisé dans un circuit
critique a un CT de -750 ppm/°C.


27
Une panne ne se révèle jamais avant que l'équipement ait passé l'inspection
finale.


28
Un composant ou un instrument livré par un fournisseur correspond aux
spécifications annoncées, assez longuement et assez longtemps seulement pour
passer l'inspection d'entrée.


29
Si l'on remplace un composant manifestement défectueux dans un instrument
qui présente une anomalie intermittente, celle-ci réapparait dès que
l'instrument est remis en service.


30
C'est après avoir enlevé la dernière des 16 vis de montage d'un panneau
d'accès qu'on s'aperçoit que ce n'est pas le bon.


31
C'est après avoir fixé les 16 vis d'un panneau d'accès qu'on s'aperçoit
qu'on a oublié le joint.


32
Quand un instrument a été complètement assemblé, il reste encore des
composants sur le plan de travail.


33
Les joints hermétiques fuient.


Dans les spécifications


Les conditions ambiantes indiquées dans les spécifications sont toujours
dépassées dans les conditions réelles d'utilisation.


Tout facteur de sécurité fondé sur l'expérience pratique se révèle toujours
trop juste.


Les fiches de spécifications des constructeurs sont "rectifiées" par un
facteur de 0.5 ou 2 selon le multiplicateur qui donne la valeur la plus
optimiste. Pour les vendeurs, les coefficients s'étendent de 0.1 à 10.


Dans un instrument ou un dispositif comportant un certain nombre d'erreurs
en plus ou en moins, l'erreur totale est égale à la somme de toutes les
erreurs accumulées dans le même sens.


Dans toute estimation de prix, le coût de l'équipement dépasse les
prévisions par un facteur de 3.


Au stade des spécifications, la loi de Murphy supplante la loi d'Ohm.


Dans la Vétérinaire rurale


La vache qui fait de la diarrhée va éternuer tout en déféquant lorsque vous
passerez derrière elle.


Dans la ferme la plus boueuse, vous n'aurez jamais d'eau pour laver vos
bottes avant de remonter en voiture.


Si vous laissez le coffre de votre voiture ouvert dans une ferme où il y a
des chats, l'un d'eux montera dans la voiture et urinera sur les
médicaments.


Vous oublierez toujours l'instrument le plus indispensable dans la ferme la
plus éloignée de votre clinique (et en plus, quand vous en aurez besoin, ça
sera en pleine nuit) Exemple : une sonde oesophagienne.


Dans la Vétérinaire canine.


Quand on centrifuge un tube de sang (avec un tube d'eau pour équilibrer
l'appareil), le premier tube retiré est TOUJOURS le tube d'eau.


Dans le sport


Loi de la bicyclette Peu importe où vous allez, c'est toujours vers le haut
et contre le vent.


Dans l'armée


Tout ordre qui peut être mal compris a été mal compris.


Ne partagez jamais un trou d'obus avec quelqu'un de plus brave que vous.


Aucun plan de bataille ne survit au contact de l'ennemi.


Les tirs amis ne le sont jamais.


La chose la plus dangereuse sur un champ de bataille est un officier avec
une carte.


Le problème, quand on veut prendre la voie la plus simple, est que l'ennemi
l'a déjà minée


Le système qui vous attribue un sergent est essentiel à votre survie : Il
donne à l'ennemi une autre cible.


Plus vous serez en avancé sur vos positions, et plus l'artillerie alliée
tirera mal.


Le feu ennemi a toujours la priorité.


Si votre avance se passe bien, c'est que vous êtes dans une ambulance.


Le QG n'a que deux dimensions : trop large et trop étroit.


Si vous avez besoin d'un officier tout de suite, piquez un bon somme.


La seule fois que les armes défensives marchent, c'est quand elles sont
utilisées depuis des positions abandonnées.


A la guerre le meilleur moment c'est quand quelqu'un vous tire dessus et...
vous rate.


Il n y a rien de plus agréable que quelqu'un qui vous tire dessus ... Apr∂s
qu'il vous ait manqué.


Ne vous faites jamais remarquer: Sur le champ de bataille, cela attire le
feu de l'ennemi, hors du champ de bataille, cela attire le sergent.


Si votre sergent peut vous voir, alors, l'ennemi aussi.


Le meilleur système pour survivre: donnez à l'ennemi une cible... autre que
la votre!

_________________
Michèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.fr
 
LA LOI DE MURPHY ...OU LE COMPORTEMENT DES OBJETS INANIMES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le comportement du staff
» Bug-la balise image a changé de comportement avec un mélange html et code img suite aux modifications de juillet
» Comportement locomotive sur boucle de retournement
» Comportement bizarre après coupure de courant
» lois de murphy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE DE CHEZ DANIEL ROBERT :: * * * * HISTOIRE D'AIMER * * * * :: UN COIN DE REVOLTE !!!-
Sauter vers: