ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE DE CHEZ DANIEL ROBERT

BIENVENUE CHEZ DANIEL ROBERT !!!! TOUT EST POUR VOUS ET PAR VOUS ICI ... BONNE PROMENADE !!!
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LA NUIT DES ETOILES ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Michèle
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 782
Ville : NICE
Profession : fonctionnaire
Loisirs : l art, la deco, la poesie, lecture, la peinture etc...
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: LA NUIT DES ETOILES ...   Sam 20 Aoû - 1:05






Programme et conseils d'observation




Les Nuits des Etoiles ont lieu cette année les 11, 12 et 13 août sur de nombreux sites. Cette rencontre a pour but de faire connaître une passion : l'astronomie, dans l'esprit d'un partage des connaissances et d'une découverte ludique du ciel. (Août 2005)



Les Nuits des Etoiles sont une rencontre entre des astronomes amateurs passionnés et des profanes qu'ils initient à la voûte céleste. Pour cette édition 2005, les Nuits des Etoiles fêtent le centenaire de la mort de Jules Verne. Chaque année, les organisateurs ont à cœur de renouveler le thème de la manifestation. Elle sera placée sous le signe de l'année mondiale de la Physique : 2005 marque en effet un siècle de Physique moderne, née en 1905 avec les travaux d'Einstein sur la relativité, la lumière et l'atome.


Plusieurs sites d'animation proposent donc des conférences, expositions et spectacles autour d'une incontournable veillée d'observation. Les plus beaux joyaux du cosmos sont là, à portée des yeux, sur la voûte estivale et sur plus de 300 sites d'animation, ouverts gratuitement au public, et disséminés sur toute la France. Des manifestations auront aussi lieu en Italie, en Suisse, en Belgique et en Tunisie.



Une fête de la comète Swift-Tuttle
Les Nuits des Etoiles ont lieu chaque année pendant la période estivale, car c'est à ce moment-là que la Terre croise la trajectoire d'un essaim de poussières échappées de la comète Swift-Tuttle (découverte en 1862 par les astronomes Lewis Swift et Horace P. Tuttle). Lorsqu'elles entrent dans l'atmosphère terrestre, ces poussières sont visibles sous forme de traînées lumineuses très brillantes : ce sont les étoiles filantes, appelées "météores" par les astronomes. Cette année, c'est du 17 juillet au 24 août que les pluies d'étoiles ont lieu.




L'activité, c'est-à-dire le nombre d'étoiles filantes auquel l'essaim donne lieu, est variable selon les années. En période ordinaire, on signale 4 à 10 météores à l'heure dans un lieu donné. Les spécialistes attendent entre 100 et 120 météores à l'heure pendant ces Nuit des Etoiles, le soir du maximum d'intensité. Il a lieu le 12 août, entre 12h et 12h30 en pleine journée. Cependant, les étoiles pourront être observées le lendemain ou la veille, à partir de 22h. Quelle que soit l'activité, les visiteurs peuvent toujours admirer les constellations, et leurs 3 000 étoiles visibles à l'œil nu.





Quelques conseils d'observation


Pour les observer, rien de plus simple, il vous suffit de vous munir de vos yeux. L'observation des étoiles filantes ne requiert pas d'autre instrument, jumelles et télescopes sont inutiles à moins de vouloir suivre en particulier les traînées les plus brillantes. Seul l'œil offre une vision "grand angle" qui restituera l'ampleur du phénomène. Choisissez un endroit dégagé, à l'écart des fortes lumières des zones urbaines, dont le ciel est pollué (voir la pollution du ciel nocturne). L'idéal étant de s'éloigner d'une vingtaine de kilomètres des agglomérations. Enfin, contrairement aux éclipses, l'intensité ce ces étoiles est difficile à prévoir.






_________________
Michèle


Dernière édition par le Sam 20 Aoû - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.fr
Michèle
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 782
Ville : NICE
Profession : fonctionnaire
Loisirs : l art, la deco, la poesie, lecture, la peinture etc...
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: Re: LA NUIT DES ETOILES ...   Sam 20 Aoû - 1:10








Une sensibilisation à la pollution du ciel nocturne




La pollution lumineuse, d'apparence bénigne, a pourtant des conséquences importantes. En effet, les nuits deviennent de moins en moins noires, et les étoiles de moins en moins visibles. (Août 2005)



La pollution lumineuse progresse de 10% par an, à cause de la multiplication des éclairages de ville trop puissants (réverbères, spots lumineux…), des surfaces matérielles qui réfléchissent la lumière, ou encore des phares de voitures et autres luminaires citadins.



Cette pollution lumineuse, d'apparence bénigne, a pourtant des conséquences bien réelles : d'abord pour les astronomes, dont le travail devient de plus en plus difficile. Mais aussi pour la faune et la flore de certaines régions : "la généralisation de l'éclairage public a produit une transformation artificielle et subite de l'environnement, affectant l'équilibre des écosystèmes sur d'immenses pans de territoires, autrefois soumis à l'alternance naturelle du jour et de la nuit", précise Jean-Michel Lazou, administrateur de l'ANCPN (Association Nationale pour la Protection du Ciel Nocturne) en 1999.





Un ciel de moins en moins étoilé



La pollution lumineuse ne cesse de se développer. Pour preuve, peu d'endroits en France permettent de voir les étoiles sans filtre. Seuls trois points entièrement dégagés subsistent : le Triangle Noir du Quercy, Les Monts d'Arrée, et la forêt d'Aquitaine. Ces trois sites sont d'ailleurs des lieux privilégiés des Nuits des Etoiles, et offrent un spectacle incomparable à leurs visiteurs. Comme le montre la carte ci-dessous, les villes subissent une pollution lumineuse très élevée, leurs ciels étoilés ne sont plus que des souvenirs, il n'est même plus possible de voir La Grande Ourse à Paris ! Mais rassurez-vous, il suffit de s'éloigner de 15 à 20km des villes pour apercevoir les astres de la nuit.







Des gestes simples pour lutter



Pourtant, des gestes simples permettraient de limiter cette pollution lumineuse, à commencer par l'utilisation de réverbères à lumière blanche, tournée vers le bas, et qui ne diffusent pas trop la lumière. Contrairement aux lampadaires en forme de "globes", qui diffusent la lumière dans toutes les directions. Il est possible de choisir une source lumineuse douce, mais aussi de coiffer tous les luminaires de réflecteurs de lumières. Cette technique connue permet de diriger convenablement le flux et d'éviter par la même occasion le gaspillage d'énergie.



De nouvelles sources de lumière se développent encore aujourd'hui, et polluent de plus en plus le ciel. C'est le cas des projecteurs placés sur le toit des discothèques ou des zones de loisirs. Ils ballaient tout le ciel se situant aux alentours de ces centres. Ils perturbent l'environnement nocturne à des dizaines de kilomètres, et rendent impossible l'observation du ciel et la prise de clichés astronomiques.








_________________
Michèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.fr
Michèle
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 782
Ville : NICE
Profession : fonctionnaire
Loisirs : l art, la deco, la poesie, lecture, la peinture etc...
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: Re: LA NUIT DES ETOILES ...   Sam 20 Aoû - 1:16


Les Nuits des Etoiles 2005




"Nous voulions créer une sorte de fête de la musique"
Astronome à L'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP), Daniel Kunth est également directeur de recherches au CNRS. C'est dans un souci de vulgarisation scientifique, qu'en 1990, ce passionné proposa les "Nuits des Etoiles". Fier de l'engouement que suscitent ces soirées, il dénonce aussi l'attitude de France Télévisions. (Août 2004)





Vous êtes l'initiateur des "Nuits des Etoiles", comment cet événement est-il né ?




Daniel Kunth. J'ai imaginé les Nuits des Etoiles en 1990. A l'époque, j'avais évoqué le problème de la diffusion de la science au ministère de la Recherche. J'ai réussi, avec Hubert Reeves, à convaincre les services ministériels, les partenaires (associations, journaux, radios...etc.) et bien sûr France 2 de nous aider à mener à bien notre projet. C'est comme ça que les premières "nuits des étoiles" ont pu commencer. Au début, cette soirée était importante et très médiatisée. Nous avions beaucoup de partenaires : Télérama, Sciences et Vie Junior, etc. L'émission était diffusée en prime time, relayée sur plusieurs radios dont France Info. Pendant la retransmission de l'émission, les clubs accueillaient le public sur le terrain pour les observations. Nous voulions créer une sorte de fête de la musique, une nuit pour initier les gens à regarder le ciel, à s'approprier l'astronomie, et pour mobiliser les amateurs. Je n'ai pas déposé le concept, je n'ai donc jamais rien touché sur cet événement. Je ne suis pas amer car le but n'était pas là, j'avais seulement l'espoir d'une représentation de vulgarisation scientifique.








Et aujourd'hui, qu'est-ce qui a changé ?



En ce qui concerne les médias, il y a longtemps que j'ai tout laissé tomber. Je ne me fais aucune illusion sur la manière dont France Télévisions traite l'événement. Cette soirée a énormément marché pendant 12 ans et la télévision a joué un rôle de service public. Mais au fur et à mesure, le projet s'est essoufflé. Ils n'en avaient plus rien à faire. Il n'y avait plus aucune originalité, ils n'ont pas voulu et pas su se renouveler. En revanche, du point de vue des clubs, je suis très fier de cette mobilisation. Le but que l'on s'était fixé est rempli. La télévision ne retransmet plus "les Nuits des Etoiles", mais sur le terrain, tout est resté intact. J'espère que ces soirées continueront, même sans les médias.





Vous êtes déçu de ce que sont devenues " les Nuits des Etoiles " ?



Oui, je suis même écœuré. La base de ce projet, c'était d'organiser un événement gratuit et sympa. Il fallait le garder en tant que tel. D'autant que tous les pays étrangers nous envient cette soirée car nous sommes les seuls à l'organiser. Mais il n'y avait plus suffisamment d'audience, alors ils ont tout stoppé. En 2002, c'était déjà "le début de la fin". J'étais sur le plateau, et j'étais consterné. Les nouveaux responsables de la chaîne n'ont rien compris. Maintenant, la soirée n'a plus rien à voir avec ce qu'elle était. Jérôme Bonaldi a fait payé sa prestation au service public et l'argent s'écoule dans les boîtes de production.







En 2004, ce sont les Perséïdes qui étaient à l'honneur, pouvez-vous nous expliquer ce que c'est exactement ?



Ce sont les pluies d'étoiles filantes que l'on appelle les Perséïdes. Ces étoiles filantes (ou météores) sont causées par de petits grains de poussière, venus de l'espace, qui se consument en entrant à très grande vitesse dans la haute atmosphère terrestre. Notre système solaire est rempli de ces poussières. Une fois par an, autour des mêmes dates, certains de ces essaims de poussières croisent l'orbite de la Terre. On a alors droit à une recrudescence du nombre d'étoiles filantes : et une pluie de météores se produit. Par exemple, les fameuses Perséïdes, qu'on observe autour du 11-12 août, portent ce nom parce qu'elles semblent provenir de la constellation de Persée.






Justement, le mois d'août est-il un mois important en astronomie ?




Pas spécialement. Car même si la voie lactée est bien visible à ce moment-là, pour les professionnels, tous les mois sont importants. Pour les astronomes qui travaillent toute l'année, le mois d'août ne change pas grand chose. En revanche, pour les amateurs, c'est une période intéressante où la voie lactée est de toute splendeur. C'est aussi le bon moment pour s'initier à l'astronomie : il fait beau, il fait chaud, et c'est d'autant plus agréable.





Que pensez-vous des nouvelles technologies, comme Internet comme moyen de vulgarisation de l'astronomie ?


C'est formidable. Internet permet de récupérer des cours d'astronomie, des images ou de s'informer sur l'actualité astronomique. Une foule d'informations circule pour les professionnels comme pour les amateurs. Personnellement, j'aime beaucoup consulter le site de l'ESO (l'observatoire du Chili appartenant à l'Europe) qui organise des événements très intéressants. Sinon, les sites d'observatoires ou le site de la NASA sont autant de bons moyens pour s'initier à l'astronomie.



[Delphine Malem, L'Internaute]










_________________
Michèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA NUIT DES ETOILES ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA NUIT DES ETOILES ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» travailler de nuit!!!!
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» Télécharger depuis 01net nuit gravement à la santé des PC
» june ; après la nuit avant le jour j'irai chercher les hautes lumières
» artlantis 6 rendu nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE DE CHEZ DANIEL ROBERT :: AHHHH LES VOYAGES ... :: LE CIEL ET SES MYSTERES ...-
Sauter vers: