ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE DE CHEZ DANIEL ROBERT

BIENVENUE CHEZ DANIEL ROBERT !!!! TOUT EST POUR VOUS ET PAR VOUS ICI ... BONNE PROMENADE !!!
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD....

Aller en bas 
AuteurMessage
Michèle
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 782
Ville : NICE
Profession : fonctionnaire
Loisirs : l art, la deco, la poesie, lecture, la peinture etc...
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD....   Ven 28 Oct - 0:06








Il était une fois ...un garçon qui naquit malade D'une maladie qui n'avait pas de cure.

Il avait 17 ans et pouvait mourir à n'importe quel moment.

Il vivait toujours chez sa mère sous l'attention de cette dernière.

C'était dur et il décida de partir seulement pour une fois.

Il demanda la permission à sa mère qui la lui donna.

En marchant dans son quartier, il vit beaucoup de boutiques.

En passant devant un magasin de musique et en regardant la vitrine, il nota la présence d'une fille très tendre de son âge.

Ce fut le coup de foudre.

Il ouvrit la porte et entra en ne regardant qu'elle.

En s'approchant peu à peu, il arriva au comptoir où elle se trouvait.

Elle le regarda et lui demanda en souriant :

"Je peux t'aider?"

Il pensa que c'était le sourire le plus beau qu'il avait vu de toute sa vie.

Il sentit le désir de l'embrasser en ce même instant.

Il lui dit en bégayant :

"Oui, heeeuuu,... J'aimerais acheter un CD"

Sans réfléchir, il prit le premier qu'il vit et lui donna l'argent

"Tu veux que je te l'emballe ?" demanda la fille en souriant de nouveau.

Il répondit que oui, en bougeant la tête, et elle alla dans l'arrière-boutique pour revenir avec le paquet emballé et le lui remettre.

Il le prit et sortit du magasin.

Il s'en alla à sa maison, et depuis ce jour, il alla au magasin tous les jours pour acheter un CD.

Elle les lui emballait toujours, pour qu'ensuite il les emporte à sa maison et les range dans son armoire.

Il était trop timide pour l'inviter à sortir, et, même s'il essayait, il n'y arrivait pas.

Sa mère fut mise au courant de cela et tenta de l'encourager à s'aventurer, de sorte que le jour suivant, il s'arma de courage et se dirigea au magasin. Comme tous les autres jours, il acheta une fois de plus un CD et comme toujours, elle s'en alla derrière pour l'emballer.

Elle prit donc le CD et pendant qu'elle l'emballait, il laissa rapidement son numéro de téléphone sur le comptoir et s'en alla en courant du magasin.



Le lendemain, Drringggg!!! Sa mère répondit: "Allô?", c'était la fille qui

demandait pour son fils et la mère, inconsolable, commença à pleurer pendant qu'elle disait : "Quoi, tu ne sais pas ?. Il est mort hier".



Il y eut un silence prolongé, excepté les lamentations de la mère.

Plus tard, la maman entra dans la chambre de son fils pour se rappeler de lui.

Elle décida de commencer par regarder ses vêtements de sorte qu'elle ouvrit son armoire.



Elle eut la surprise de se heurter à des montagnes de CD emballés.

Aucun n'était ouvert.

Le fait de voir autant de CD la rendit curieuse et elle ne résista pas :

elle prit un CD et s'assit sur le lit pour l'ouvrir ; en faisant cela, un petit bout de papier tomba de la boîte plastique.



La maman le rattrapa et le lut, il disait :

"Salut!!! T'es super mignon, tu veux sortir avec moi ?". Sofia.



Avec beaucoup d'émotion, la mère ouvrit un autre CD, encore d'autres

et dans plusieurs se trouvaient des bouts de papier qui disaient la même chose



Moralité : Ainsi est la vie, n'attends pas trop pour dire à quelqu'un de spécial ce que tu ressens.



Dis-le aujourd'hui. Demain, ça peut être trop tard.

_________________
Michèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.fr
Michèle
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 782
Ville : NICE
Profession : fonctionnaire
Loisirs : l art, la deco, la poesie, lecture, la peinture etc...
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: Re: AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD....   Mer 14 Déc - 23:32




A la dernière minute, je me suis dépêchée de me rendre au magasin pour faire mes emplettes de Noël.

Quand j'ai vu tout le monde qu'il y avait, je me suis mise à ronchonner..

"Je vais passer un temps interminable ici, alors que j'ai encore tant de choses à faire!"

Noël commence vraiment à devenir une véritable corvée. Ce serait tellement bien de se coucher et de réveiller seulement après...

Mais je me suis fais un chemin jusqu'au rayon des jouets et là, j'ai commencé à ronchonner de nouveau contre le prix des jouets, en me demandant si les enfants joueraient vraiment avec. Je me suis donc retrouvée dans l'allée des jouets. Du coin de l'œil, j'ai remarqué un petit bonhomme d'environ 5 ans, qui tenait une jolie petite poupée contre lui...

Il n'arrêtait pas de lui caresser les cheveux et de la serrer doucement contre lui.

Je me demandais à qui était destiné la poupée.

Puis, le petit garçon se retourna vers la dame près de lui : " Ma tante, es-tu certaine que je n'ai pas assez de sous ?"

La dame lui répondit avec un peu d'impatience :" Tu le sais que tu n'as pas assez de sous pour l'acheter "
Puis sa tante lui demanda de rester là, et de l'attendre quelques minutes.

Puis elle partit rapidement. Le petit garçon tenait toujours la poupée dans ses mains.

Finalement, je me suis dirigée vers lui, et lui ai demandé à qui il voulait donner la poupée.

" C'est la poupée que ma petite sœur désirait plus que tout pour Noël. Elle était sûre que le Père Noël la lui apporterait "

Je lui dis alors qu'il a allait peut-être lui apporter. Il me répondit tristement: " Non, le Père Noël ne peut pas aller la où ma petite sœur se trouve maintenant... Il faut que je donne la poupée à ma maman pour qu'elle la lui apporte «. Il avait les yeux tellement tristes en disant cela."Elle est partie rejoindre Jésus. Papa dit que maman va aller retrouver Jésus bientôt elle aussi, alors j'ai pensé qu'elle pourrait prendre la poupée avec elle et la donner à ma petite sœur "
Mon cœur s'est presque arrêté de battre. Le petit garçon a levé les yeux vers moi et m'a dit:" J'ai dit à papa de dire à maman de ne pas partir tout de suite. Je lui ai demandé d'attendre que je revienne du magasin "
Puis il m'a montré une photo de lui prise dans le magasin, sur laquelle il tenait la poupée en me disant: "Je veux que maman apporte aussi cette photo avec elle, comme ça, elle ne m'oubliera pas. J'aime ma maman et j'aimerai qu'elle ne me quitte pas, mais papa dit qu'il faut qu'elle aille avec ma petite sœur"

Puis il baissa la tête et resta silencieux. Je fouillais dans mon sac à mains, et j'en sorti une liasse de billets et je demandais au petit garçon : " Et si on recomptait tes sous une dernière fois pour être sûrs ? "

" OK " dit-il, il faut que j'en aie assez «.
Je glissai mon argent avec le sien et nous avons commencé à compter. Il y en avait amplement assez pour la poupée et même plus. Doucement, le petit garçon murmura»: Merci Jésus pour m'avoir donné assez de sous ". Puis il me regarda et dit: " J'avais demandé à Jésus de s'arranger pour que j'aie assez de sous pour acheter cette poupée afin que ma maman puisse l'apporter à ma sœur. Il a entendu ma prière.

Je voulais aussi avoir assez de sous pour acheter une rose blanche à ma maman, mais je n'osais pas lui demander. Mais il m'a donné assez de sous pour acheter la poupée et la rose blanche. Vous savez, ma maman aime tellement les roses blanches..."
Quelques minutes plus tard, sa tante revint, et je m'éloignai en poussant mon panier. Je terminais mes achats dans un état d'esprit complètement différent de celui dans lequel je les avais commencés. Je n'arrivais pas à oublier le petit garçon. Puis, je me suis rappelé un article paru dans le journal quelques jours auparavant, qui parlait d'un conducteur en état d’ivresse qui avait frappé une voiture dans laquelle se trouvait une jeune femme et sa fille.
La petite fille était morte sur le coup et la mère gravement blessée.
La famille devait décider s'ils allaient la faire débrancher du respirateur. Est-ce que c'était la famille de ce petit garçon ? Deux jours plus tard, je lu dans le journal que la jeune femme était morte. Je ne pu m'empêcher d'aller acheter un bouquet de roses blanches et me rendre au salon mortuaire où était exposé la jeune dame. Elle était là tenant une jolie rose blanche dans sa main, avec la poupée et la photo du petit garçon dans le magasin.

J'ai quitté le salon en pleurant sentant que ma vie changerait pour toujours. L'amour que ce petit garçon éprouvait pour sa maman et sa sœur était tellement grand, tellement incroyable.

Et en une fraction de seconde, un conducteur ivre lui a tout enlevé...

_________________
Michèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.fr
Michèle
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 782
Ville : NICE
Profession : fonctionnaire
Loisirs : l art, la deco, la poesie, lecture, la peinture etc...
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: Re: AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD....   Mar 4 Juil - 16:42




Qui je suis fait toute la différence



Un prof avait l'habitude, en fin d'études, de donner un cordon

violet sur lequel on pouvait lire "Qui je suis fait toute la

différence" imprimé en lettres dorées.



Il disait à chaque étudiant à cette occasion pourquoi il

l'appréciait et pourquoi le cours était différent grâce à lui.



Un jour, il a l'idée d'étudier l'effet de ce processus sur la

communauté, et envoie ses étudiants remettre des cordons à ceux

qu'ils connaissent et qui "font la différence".



Il leur donne 3 cordons en leur demandant ceci :



"Remettez un cordon violet à la personne de votre choix en lui

disant pourquoi elle fait la différence pour vous, et donnez-lui

deux autres cordons pour qu'elle en remette un elle-même et ainsi

de suite. Faites-moi ensuite un compte-rendu des résultats."



L'un des étudiant s'en va, et va le remettre à son patron

(car il travaillait à mi-temps) un gars assez grincheux, mais

qu'il appréciait.



"Je vous admire beaucoup pour tout ce que vous faites,

pour moi vous êtes un véritable génie créatif et un homme juste.

Accepteriez-vous que j'accroche ce cordon violet à votre veste

en témoignage de ma reconnaissance ?"



Le patron est surpris, mais répond "Eh bien, euh, oui, bien

sûr..."



Le garçon continue "Et accepteriez-vous de prendre des 2 autres

cordons violets pour les remettre à quelqu'un qui fait toute la

différence pour vous, comme je viens de le faire ? C'est pour une

enquête que nous menons à l'université."



"D'accord"



Et voilà notre homme qui rentre chez lui le soir, son cordon

à la veste. Il dit bonsoir à son fils de 14 ans, et lui raconte :

"Il m'est arrivé un truc étonnant aujourd'hui. Un de mes employés

m'a donné un cordon violet sur lequel il est écrit, tu peux le voir,

"Qui je suis fait toute la différence". Il m'en a donné un autre

à remettre à quelqu'un qui compte beaucoup pour moi.



La journée a été dure, mais en revenant je me suis dit qu'il y a

une personne, un seule, à qui j'aie envie de le remettre.



Tu vois, je t'engueule souvent parce que tu ne travailles pas

assez, que tu ne pense qu'à sortir avec tes copains et que ta

chambre est un parfait foutoir... mais ce soir je voulais te dire

que tu es très important pour moi. Tu fais, avec ta mère, toute

la différence dans ma vie et j'aimerais que tu acceptes ce cordon

violet en témoignage de mon amour. Je ne te le dis pas assez, mais

tu es un garçon formidable !"



Il avait à peine fini que son fils se met à pleurer, pleurer,

son corps tout entier secoué de sanglots.



Son père le prend dans ses bras et lui dit "Ca va, ça va...

est-ce que j'ai dit quelque chose qui t'a blessé ?"



"Non papa... mais.. .. j'avais décidé de me suicider

demain. J'avais tout planifié parce que j'étais certain que tu

ne m'aimais pas malgré tous mes efforts pour te plaire.

Maintenant tout est changé..."



--------------------------------------------------------------



"Un enfant qu'on approuve apprend à s'accepter."

Dorothy Nolte



"Un mot prononcé avec bienveillance engendre la confiance.

Une pensée exprimée avec bienveillance engendre la profondeur.

Un bienfait accordé avec bienveillance engendre l'amour."

Lao Tseu


_________________
Michèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredaimer.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD....   

Revenir en haut Aller en bas
 
AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Image de fond soit trop grosse soit trop petite
» Profitez de la série limitée Bbox jusqu'au 17juin, après il sera trop tard!
» Vente Privée Freebox Chrystal
» L'activation de chaque membres (cas par cas)
» Autoriser un message avant qu'il soit posté dans une section!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE DE CHEZ DANIEL ROBERT :: * * * * HISTOIRE D'AIMER * * * * :: UN COIN D'AMOUR-
Sauter vers: